Scrutin Majoritaire Ou Scrutin Proportionnel Dissertation

Le sujet :


Le corrigé :

epreuve de spécialité : sciences sociales et politiques

sujet a :Peut-on encore parler de variables lourdes explicatives du comportement électoral aujourd’hui en France ?

Éléments de correction :

Le comportement électoral fait référence à nos choix politiques lors du vote et au fait de participer ou de s’abstenir lors des élections. On entend par « variables lourdes » des caractéristiques sociales qui déterminent l’orientation du vote. Quelles sont-elles ? Ne sont-elles pas mises à mal en ces temps de volatilité électorale ?

I_ Ce qui peut faire douter de l’existence de variables lourdes du vote

  • Phénomène croissant de volatilité électorale : plus grande tendance à changer de parti politique d’une élection à l’autre ou d’un tour à l’autre, voire de camp (gauche/droite), à passer aussi de l’abstention à la participation (cf. document 1). Affaiblissement de l’identification partisane et du vote de classe.
  • Certaines caractéristiques sociales ne paraissent pas déterminantes dans nos choix électoraux

Exemple : le sexe (document 2 : pas de différence sensible entre hommes et femmes des % de vote pour les 2 candidats)

II_ Pourtant des variables lourdes persistent

  • le vote reste structuré par des clivages sociaux, économiques et religieux

cf. document 2 : les indépendants ont tendance à voter plus à droite que les salariés, les salariés du public plus à gauche, les pratiquants beaucoup plus à droite…

  • la volatilité et l’abstention ne se retrouvent elles-mêmes pas également dans les différents groupes sociaux : plus d’abstention dans les catégories populaires…
  • on pourra souligner ici l’importance de la socialisation politique dans la transmission des préférences politiques

 

 

sujet b : Quels sont les effets des modes de scrutin sur la compétition politique en démocratie ?

Éléments de correction :

Les modes de scrutin (majoritaire, proportionnel,…) adoptés pour une élection vont avoir des conséquences sur la structure politique du gouvernement, la concentration du pouvoir politique et les stratégies des partis pour participer à l’exercice du pouvoir.

I_ Le scrutin proportionnel

  • a l’avantage d’une plus grande représentativité des électeurs parmi les élus, permet une meilleure prise en compte des « petits partis »
  • conséquences : _ lorsqu’il est adopté il favorise le multipartisme

  _ plus difficile de dégager une majorité stable pour gouverner, celle-ci  suppose alors une coopération entre les partis

Cf. document 1

 

II_ Le scrutin majoritaire

  • permet de dégager une majorité stable pour gouverner mais a l’inconvénient de n’être pas toujours très représentatif du vote des électeurs.

Possibilité de distinguer le scrutin majoritaire à un tour et 2 tours (cf. document 1)

Le document 2 permet d’illustrer ce manque de représentativité du scrutin majoritaire à 2 tours utilisé lors des élections législatives en France. Le tableau nous montre une surreprésentation des grands partis en terme de sièges à l’Assemblée par rapport aux pourcentages des voix exprimés (cas du PS, de l’UMP) et une sous-représentation des plus petits partis (cas du FN par exemple ou des partis extrêmes)

  • Ce scrutin majoritaire favorise l’alternance au pouvoir entre les grands partis. Le scrutin majoritaire à 2 tours favorise le jeu des alliances entre les 2 tours.

 

epreuve de spécialité : économie approfondie

Sujet a : Comment peut-on expliquer la mise en place de la politique de la concurrence ?

Éléments de correction :

La politique de la concurrence protège la concurrence, son caractère loyal, c’est-à-dire le fait qu’elle soit fondée sur les prix et les produits. L’idée d’une telle politique est de protéger le consommateur mais aussi les entreprises.

I_ Présentation de la politique de la concurrence

  • elle s’exerce sur les entreprises avec des mesures telles que l’interdiction des cartels, le contrôle des concentrations, la punition de l’abus de position dominante
  • Elle s’exerce également vis-à-vis des pouvoirs publics avec l’encadrement des aides d’Etat et la libéralisation des services publics.

II_ Les objectifs de la politique de la concurrence qui justifient sa mise en place

  • Les mécanismes du marché concurrentiel doivent permettre de sélectionner les entreprises les plus efficaces, de favoriser l’innovation…
  • Un telle politique doit permettre de faire baisser les prix :  lutte contre les monopoles et les rentes de monopole, contre le gaspillage de temps et d’argent qui se répercutent sur les prix des produits pour les entreprises en oligopole qui cherchent à récupérer une partie de la clientèle de leurs peu nombreux concurrents (cf. document).
  • Aller vers plus de transparence de l’information pour permettre une comparaison plus facile des produits et de leurs prix (cf. document)

 

 

sujet b : Quelles sont les caractéristiques de la globalisation financière ?

Éléments de correction :

La globalisation financière fait référence au développement d’un vaste système financier mondial marqué par la liberté de circulation des capitaux.

I_ Les « 3D »  caractérisent la globalisation financière

  • Dérèglementation / décloisonnement / désintermédiation : les règles s’assouplissent, les agents financiers sont moins spécialisés, le financement de l’activité économique se fait de plus en plus par le biais des marchés financiers.
  • Le rôle des banques a notamment changé (cf. document) : elles interviennent de plus en plus sur ces marchés pour le compte de client,  pour elles-mêmes et participent à la désintermédiation financière (moins de recours au crédit « classique »).

II_ De multiples acteurs interviennent sur ces marchés financiers…

On pourra évoquer les investisseurs institutionnels, les fonds spéculatifs, les agences de notations, les marchés de gré à gré, les paradis fiscaux…

III_ …et prennent part aux innovations financières qui caractérisent aujourd’hui la globalisation financière

Les innovations financières sont multiples, portent à la fois sur les produits (produits dérivés, phénomène de titrisation,…) et les techniques (« flash-trading »…). Certaines de ces innovations permettent de transférer les risques sur d’autres agents mais participent également à la complexification et au manque de transparence du système financier.

 

 

 

 

 

 

Résumé de l'exposé

Les modes de scrutin permettent de désigner les représentants au sein des diverses institutions politiques. Les techniques utilisées sont variables mais quelque soit la technique, elles ont toujours une incidence sur la situation politique et sur le fonctionnement politique d'un Etat.
On a deux grands types de scrutins qui existent : les scrutinsmajoritaires et la représentation proportionnelle. Ces modes de scrutin présentent tous deux leurs propres avantages et inconvénients.

...

Sommaire de l'exposé

  1. Les scrutins majoritaires
    1. Le scrutin majoritaire à un tour
    2. Le scrutin majoritaire à deux tours
  2. La représentation proportionnelle
    1. Principe
    2. Avantages et inconvénients

À propos de l'auteur

Brian C.Etudiant en Droit et Science politiqueSciences politiques
Scrutin majoritaire et représentation proportionnelle : avantages et inconvénients
Niveau
Grand public
Etude suivie
droit...
Ecole, université
Université...

Descriptif de l'exposé

Date de publication
2007-04-03
Date de mise à jour
2007-04-03
Langue
français
Format

Word

Type
dissertation
Nombre de pages
3 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
62 fois
Validé par
le comité de lecture

Scrutin majoritaire et représentation proportionnelle : avantages et inconvénients

https://docs.school

41

Enter the password to open this PDF file:

0 Thoughts to “Scrutin Majoritaire Ou Scrutin Proportionnel Dissertation

Leave a comment

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *